Construit à Lyon en 1898, ce double phaéton a été retrouvé en Algérie un demi siècle plus tard par Maurice Berliet. (Alors que l'Algérie était encore un département français).

La voiture a ensuite été remise au musée Henri Malartre en échange d'une Berliet.