Une came alternative.

Le 10 février 1898, la société Audibert - Lavirotte dépose le brevet n° 274 796.

On sait qu'au cours de la rotation d'un moteur à 4 temps, les soupapes d'admission et d'échappement ne s'ouvrent alternativement que tous les deux tours.

Inspiré d'un dispositif mécanique couramment utilisé dans les métiers à tisser, ce système commandait l'ouverture des soupapes un tour sur deux.